Accueil / Tourisme / Dernière minute : où partir en vacances avec sa tribu ?

Dernière minute : où partir en vacances avec sa tribu ?

Rédigé par  |  0 Commentaires

Vous avez été complètement débordée et vous avez zappé l’organisation des vacances de la petite famille. Ce n’est pas grave ! Il est tout à fait possible de prévoir des vacances en tribu en dernière minute, sans y laisser des plumes ni partir n’importe où. Nos conseils !

Partir en dernière minute : une solution économique

Que vous l’ayez fait exprès ou pas, votre manque d’anticipation va vous permettre d’économiser de l’argent. Rendez-vous sur les sites de voyage et autres sites de ventes privées où vous trouverez des locations, des séjours, des vols à prix cassés, pour peu que vous soyez prêts à partir dans quelques jours pour vos vacances en famille. Les réductions sont très intéressantes : entre 30 et 90 % ! De quoi se faire plaisir et garder du budget pour des activités et des restaurants. Etre flexible, ça a souvent du bon.

La formule clubs de vacances, la plus simple à prévoir

La difficulté dans le départ de dernière minute, c’est qu’on se déplace en tribu. Avec tous les enfants, voire le chien, pas toujours évident de partir précipitamment. Prévoyez donc des vacances en France, afin de vous épargner les problématiques de carte d’identité du petit dernier, de visa, de vaccins… Par ailleurs, n’hésitez pas à choisir une formule en résidence de vacances pour ne plus rien avoir à faire. Extrêmement confortables, les résidences prévoient des kits pour les enfants en bas âge (lit parapluie, poussette, chaise haute), des activités pour les petits et pour les grands, des repas. Bref de quoi soulager vos valises… et votre organisation.

Partir à l’autre bout du monde

Si vos enfants sont grands ou si vous souhaitez vraiment changer d’air, vous pouvez trouver des destinations à l’autre bout du monde qui restent très peu chères en dernière minute. Pour cela, dénichez des ventes flash, et partez à contre-courant du flot des touristes. Pas de plage de sable fin donc, mais plutôt des paysages comme ceux de la Norvège, pour un changement d’air des plus bénéfiques.

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *