Accueil / santé / Médicaments / Tout savoir sur Norvelo, la pilule du lendemain

Tout savoir sur Norvelo, la pilule du lendemain

Rédigé par  |  0 Commentaires

La pilule du lendemain, encore appelé Norvelo®  (et non Norlevo ou Norleva comme on le lit parfois) fête cette année ces 10 ans, l’occasion de faire le point sur ce contraceptif d’urgence qui est disponible depuis 2001 dans les pharmacies françaises sans ordonnance.

  • DESCRIPTION :

La pilule du lendemain est une méthode contraceptive exceptionnelle qui permet d’éviter une grossesse non désirée après un rapport sexuel non ou mal protégé, c’est-à-dire en l’absence d’une contraception ou en cas d’échec de la méthode utilisée (notamment en cas d’oubli de pilule, de rupture du préservatif, etc). Elle agit en s’opposant à l’implantation dans la muqueuse utérine d’un œuf récemment fécondé.

Norvélo® comprend un seul comprimé de progestatif qui doit être pris au plus tôt après le rapport sexuel. Son efficacité est de 95 % et diminue lors des 2 jours suivants : 85 % entre 24 et 48 h, 58 % entre 48 et 72 h, efficacité inconnue après 72 h.

  • PRIX ET MODE DE DELIVRANCE :

Elle est délivrée par les pharmacies sans ordonnance et de façon anonyme et gratuite pour les mineurs, mais peut être remboursé à 65 % dans le cadre d’une prescription. Elle peut également être administrée aux élèves de l’enseignement secondaire par les infirmières scolaires et peut être délivrée gratuitement par les planning familiaux.

  • EFFETS SECONDAIRES :

Les effets secondaires sont des nausées et vomissements (si c’est le cas dans les 3 h qui suivent la prise, il est conseillé de reprendre un comprimé), maux de tête, douleurs dans le bas-ventre, fatigue et vertiges, saignements en dehors des règles.

  • POURSUIVE SA CONTRACEPTION APRES LA PRISE DE LA PILULE DU LENDEMAIN :

Jusqu’au retour des règles, il convient d’utiliser à chaque rapport une contraception locale (par exemple, un préservatif) car Norvelo® n’agit que pour les rapports sexuels ayant eu lieu avant sa prise.

Si l’utilisation de la contraception d’urgence fait suite à un oubli de pilule, il convient de continuer comme à son habitude la prise de la pilule en commencant par le comprimé oublié et de faire usage de préservatifs dans les 7 jours suivants l’oubli. Si l’oubli a eu lieu à la fin de la plaquette, il est conseillé d’enchainer sur la nouvelle plaquette sans marquer l’arrêt de 7 jours.

  • TETRAGYNON®, L’AUTRE PILULE DU LENDEMAIN :

Il existe une autre pilule dite du lendemain, Tétragynon®. Elle se compose de quatre comprimés d’un mélange d’œstrogène et d’un progestatif qui doivent être pris deux par deux à 12 h d’intervalle. Ce contraceptif d’urgence nécessite une ordonnance et est remboursé par la sécurité Sociale (3.96 €) Il existe des contre-indications qui concernent les antécédents de phlébite et les troubles de la coagulation.

  • ATTENTION :

L’utilisation de la contraception d’urgence doit rester occasionnelle. Elle ne permet pas d’éviter une grossesse dans tous les cas et ne peut remplacer la prise d’une contraception régulière associée à un suivi médical.

La pilule du lendemain ne protège pas contre les risques de transmission des MST (Maladies Sexuellement Transmissibles) notamment le Sida et l’hépatite B, seul le préservatif offre une véritable protection.

Si vous avez un doute sur une éventuelle grossesse, n’hésitez pas à faire un test de grossesse G test screen.

Pilule du lendemain – comment prendre la pilule du lendemain – risque de grossesse non désirée – Norvelo – norlevo