Accueil / Sport / La pêche : et pourquoi pas?

La pêche : et pourquoi pas?

Rédigé par  |  0 Commentaires

Vous êtes à la recherche d’une activité de plein air mais les traditionnelles randos, sessions jogging ou balades à vélo ne vous tentent que moyennement? Pourquoi pas s’essayer à la pêche? Rock fishing ou surfcasting,  moulinet Daiwa ou moulinet Shimano,  fil de pêche fluorocarbone ou tresses, leurres souples ou leurres flottants :  le vocabulaire de la pêche est riche et il impressionne. Il abrite un véritable art de vivre à découvrir!

sortie peche

La pêche : un sport « modulable »

Il existe autant de manières de pêcher qu’il existe de pêcheurs et de pêcheuses. Pêche en mer ou en lac, pêche les pieds dans l’eau en bord de rivière ou pêche en bateau, pêche en eau dormante ou en eau courante, pêche à la truite ou pêche à la carpe… Pour chaque discipline, les sensations et l’effort physique sont différents.

Voici une sélection de disciplines atypiques pour vous prouver que la pêche n’est pas aussi « traditionnelle » qu’on peut le penser :

  • la pêche à l’anglaise désigne les techniques de pêche qui permettent d’attraper du poisson lorsque le temps est à l’orage. Cette pêche se pratique loin du bord des points d’eau (30 mètres en moyenne) tout en restant sur le sol, abrité de préférence sous un grand parapluie
  • le float tube est une pêche qui se pratique sur un engin pneumatique en plan d’eau ou en rivière. Ce type de pêche requiert des équipements de sécurité et un minimum de pratique pour pouvoir s’apprécier à 100%.
  • le surfcasting est une technique de pêche en mer qui se pratique depuis les rochers (le terme pourrait se traduire par « lancer dans la vague »). Elle se pratique donc en bord de mer, depuis une plage ou depuis les roches.
  • le street fishing se pratique, comme son nom l’indique, au sein des grandes métropoles. Discipline en marge de la pêche traditionnelle, elle est aussi ludique que traditionnelle. Si vous êtes curieuse de la pêche, renseignez vous sur les « spots » de street fishing de votre ville pour aller observer les pêcheurs à l’œuvre. Cela peut constituer une belle porte d’entrée vers ce sport!

La pêche : valeurs sportives et environnementales

Il est impossible de pratiquer la pêche sans être un amoureux de l’environnement. La discipline vous apprend tout d’abord à reconnaitre les différents types de poissons, mais aussi leurs lieux de vie. Poissons blancs (carpe, gardon ou tanche) ou carnassiers (brochet, sandre, perche) : vous apprendrez dans quel environnement ces poissons se développent et évoluent et quelle est la flore qui les entoure.

Parmi les pêcheurs, certains pratiquent le « no kill » : il s’agit de pêcher puis de remettre le poisson à l’eau. Dans cette perspective, le pêcheur remet son « adversaire » à l’eau par respect, dans un esprit purement sportif. Une philosophie loin des idées reçues que l’on peut se faire sur la pêche!

Quel type de pêche choisir?

Vous l’aurez compris, il existe de multiples manières de pratiquer la pêche. Voici deux cas de figure concrets pour vous aider à choisir:

  • Si vous êtes à la recherche d’une discipline sportive, avec du mouvement, pratiquez un type de pêche qui vous permet de vous déplacer. On les appelle les pêches « sportives » comme la pêche au lancer ou la pêche à la mouche.
  • Si vous envisagez davantage votre après midi de pêche comme un moment de calme et de détente, tournez vous vers la pêche à la plombée.

Pour une personne débutante, l’idéal est de commencer avec des poissons de petite taille de type « friture » (le goujon, le gardonneau, l’ablette…). Renseignez vous auprès des vendeurs pros d’équipement de pêche ou sur des sites spécialisés pour savoir quels articles de pêche seront nécessaires pour commencer!

 

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *