Ayurveda, une médecine holistique

Ayurveda, une médecine holistique

L’Ayurveda, reconnue comme médecine traditionnelle par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) depuis 1982, est une médecine indienne ancestrale qui existe depuis 5000 ans. Tout comme la médecine traditionnelle chinoise (MTC), il s’agit d’une médecine holistique qui considère l’être humain dans sa globalité : le corps et l’esprit étant inséparables. A la fois préventive et curative, cette médecine traite aussi bien les maladies que les symptômes.

se soigner ayurveda

En sanskrit, Ayurveda signifie « science de la vie » (« Ayur » = vie, « Veda » = connaissance/science). Selon cette science, une énergie fondamentale, le Prâna, soutient toute la création. Cette énergie est également impliquée dans tout processus de guérison. Plus qu’une médecine, l’Ayurveda est un art de vivre en relation directe avec tous les aspects de la vie quotidienne. Son objectif est d’établir et  de préserver l’harmonie entre la nature et les forces cosmiques au moyen de pratiques concrets telles que la diététique, la purification, la méditation, le yoga, des techniques de respiration, le massage, mais aussi par une pharmacopée à base de plantes médicinales et de minéraux.

PRINCIPES FONDAMENTAUX

L’être humain faisant partie de l’univers, il est inséparable des cinq éléments principaux qui sont l’air, le feu, l’espace, l’eau et la terre. Ces éléments appelés « mahabhuta » sont des énergies qui circulent à travers le corps à différents niveaux, ils peuvent se combiner différemment selon les individus. Les relations ou associations du mahabhuta se répartissent en trois catégories nommées « doshas » (humeurs).

LES DOSHAS

Les doshas permettent d’identifier les facteurs qui régulent ou nuisent à notre santé. Ils déterminent également la « Prakruti », la constitution de chacun des êtres vivants. Ces trois doshas sont :

Vata : c’est l’espace associé à l’air, vata régit les différentes fonctions biologiques et celles liées au mouvement : la locomotion, la respiration, le rythme cardiaque, la circulation sanguine etc. En cas du déséquilibre, il peut être la cause des symptômes comme l’anxiété, l’agitation mentale, la constipation …

Pitta : associé au feu et à l’eau, pitta régule le système digestif, les actions hormonales, la pigmentation de la peau, l’énergie physique…

Kapha : basé sur l’eau et la terre, kapha protège l’organisme et maintient les éléments corporels entre eux et participe à la force et à l’endurance du corps.

Un déséquilibre entre les trois doshas peut être à l’origine de différentes pathologies.

LE DIAGNOSTIQUE ET LE TRAITEMENT

pharmacopée ayurvedaLors de la première consultation le praticien commence toujours par établir un bilan complet. Il examine le patient, en fonction de son doscha, sur tous les plans : physiologique et psychologique. Il procède ensuite à un examen approfondi de son pouls. Ces observations lui permettent d’établir un diagnostique précis et individualisé. Le traitement s’organise autour de quatre pratiques :

  • le Shodan (la désintoxication) : il s’agit de la première étape qui vise à purifier le corps en le débarrassant de ses toxines.
  • le Sahaman (atténuation) : au moyen du jeûne, de la méditation, du yoga… le praticien cherche à rééquilibrer les doshas.
  • le Rasayana (rajeunissement) : il consiste à tonifier le corps par l’utilisation d’herbes médicinales et de minéraux associés à des exercices physiques.
  • le Satvajaya (hygiène et guérison mentale) : l’objectif est d’élever le niveau de spiritualité du patient par la connaissance et la pratique des mantras, yantras et tantras.

TECHNIQUES ET VERTUS DU MASSAGE AYURVEDIQUE

massage ayurvedique

Le massage ayurvédique est avant tout un soin relaxant, il n’a pas vraiment de vertus thérapeutiques. Cependant cette pratique permet d’harmoniser les équilibres entre les dochas et agit notamment sur le Vata et le Kapha. Par conséquent, il favorise une meilleure circulation sanguine, agit sur les troubles du sommeil et la circulation lymphatique, élimine les toxines, renforce le système immunitaire…  Il est conseillé tout particulièrement pour les personnes stressées.

Avant de procéder au massage, le praticien détermine le profil de dosha de la personne concernée afin d’employer la technique et les manipulations les plus adéquates.  Il existe une dizaine de massages mais le plus pratiqué est l’abhyanga.

Le masseur emploie, sur le corps dénudé de la personne, une huile chaude, généralement de l’huile de sésame qui peut être associée à d’autres huiles selon le cas. L’objectif étant de stimuler  les points énergétiques (les Marma) à travers lesquels circule le Prâna. Cette stimulation se fait par pressions, palpations ou effleurages. Une alternance de manipulations toniques et relaxantes permet à la fois de dynamiser et de détendre l’organisme.

Toutefois, le massage ayurvédique n’est pas indiqué pour les personnes ayant des problèmes cardiovasculaires ou d’hypertension, aux malades touchés par le cancer et aussi aux femmes enceintes.

Vous trouverez plus d’informations sur le site de l’Ayurveda en France.