Accueil / Fashion / Nutrition / Les légumes / Les bienfaits du poivron

Les bienfaits du poivron

Rédigé par  |  0 Commentaires

Le poivron est, bien que consommée comme légume, est en fait le fruit d’une plante. Il se distingue en plusieurs variétés : vert, jaune et rouge. Mais ce qu’il faut retenir c’est que la couleur du poivron change selon que celui-ci soit mûr ou non : il est vert avant qu’il soit mûr, puis devient jaune puis orange et enfin rouge une fois mûr.

Les nutriments les plus importants que contient le poivron :

  • Vitamine C : qui contribue à la santé de nos os, dents et gencives et favorise l’absorption du fer qui contribue à une bonne cicatrisation.
  • Vitamine A : favorise la croissance des os et des dents, favorise une bonne vision et protège contre les infections.
  • Vitamine B6, B2 et B3, manganèse ou encore cuivre (pour le poivron vert cru).

Petit tableau des valeurs énergétiques du poivron qui vous permettra de comparer :

Poivron Rouge cru

Poivron Vert cru

Poivron Jaune cru

Calories

20g

16g

21g

Protéines

0,8g

0,7g

0,8g

Lipides

0,2g

0,1g

0,2g

Glucides

4,8g

3,7g

5g

Et si vous ne savez pas comment le cuisiner, j’ai quelques petites astuces et recettes pour vous :

  • Frit, sauté ou grillé :

on choisit généralement pour cet usage des variétés de forme allongée et à la chair peu épaisse.

  • En saumure ou au vinaigre,

ce sont les poivrons miniatures ou les piments bananes que l’on préfère.

  • Farci :

avec de la viande, du poisson, du riz ou des légumes. On se sert généralement du poivron à quatre lobes, mais le Corne de taureau convient parfaitement à cet usage.

  • Poêlé avec des fruits de mer

(calmar ou pétoncle), des tomates concassées, de l’ail, du fumet de poisson et une saucisse piquante coupée en rondelles. Cuire à découvert, réserver les fruits de mer et la saucisse au chaud, réduire la sauce et servir.

  • Dans l’huile d’olive :

rôtir puis peler des poivrons rouges et verts, les couper en lanières et les recouvrir d’huile d’olive qu’on aura assaisonnée d’ail pressé et de sel. Servir comme antipasto, dans les salades ou sur un bagel tartiné de fromage à la crème.

  • En trempette :

de simples lanières de poivron cru trempées dans du yogourt épais assaisonné de fines herbes fraîches font une excellente entrée. Varier les couleurs.

  • Dans les omelettes, la ratatouille ou la paella, les salades et les sauces.
  • Dans la piperade basque :

faire revenir des oignons sans les dorer, ajouter des tomates et des petits piments verts doux (ou, à défaut, des lanières d’un gros poivron), cuire jusqu’à ce que les tomates aient rendu leur eau. Battre des oeufs au fouet, les ajouter aux légumes et les cuire juste le temps qu’ils commencent à figer. Émincer du jambon de Bayonne (ou du prosciutto), le blondir à la poêle et l’ajouter à la piperade. Si désiré, garnir d’un piment d’Espelette.

  • Dans les potages et les consommés.
  • Dans les gelées et les confitures.

Mais prenez garde, plus un poivron est petit et long et plus il sera fort. Par contre, plus ils sont charnus et arrondis et plus ils seront sucrés.

  • Les poivrons rouges sont sucrés.
  • Les poivrons jaunes sont tendres et juteux.
  • Les poivrons verts sont fruités et légèrement amers.

Consultez le site http://www.10parjour.net si vous désirez avoir des compléments d’information. Bon appétit !!!

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *