Accueil / Fashion / Le sommeil

Le sommeil

Rédigé par  |  0 Commentaires

Le sommeil est le meilleur moyen de se maintenir en bonne forme et apparemment l’on manque. L’on dors aujourd’hui environ 7h30 par nuit en moyenne, soit une heure de moins que dans les années 1960…

  • Dormir n’est pas une perte de temps : le manque de sommeil chronique induit tout un tas de dysfonctionnements au niveau du métabolisme. Par exemple, la production diminuée de leptine (hormone qui régule les réserves de graisses dans l’organisme, c’est une hormone nocturne qui régule la satiété). Et cette baisse nous pousse à manger plus. Le manque de sommeil fait donc grossir. Mais les conséquences sur la santé vont bien au-delà : irritabilité, anxiété, sensibilité à la douleur, diabète et chez les enfants, une baisse des performances scolaires. Alors si la moyenne de votre enfant commence à chuter : commencez par lui dire d’aller se coucher!!!
  • S’y préparer est important : près de 1français sur 2 se plaint de ne pas dormir assez ou mal. Mais, d’après les spécialistes du sommeil, le plus important est le rituel d’endormissement et il est à revoir!! La principale erreur que l’on a tendance à faire est de ne pas observer une phase de calme avant d’aller se coucher. Il est préférable, pendant la demie heure qui précède le sommeil, de ne pas faire de sport, de ne pas regarder la télé, pas d’ordinateur, pas de bruit ni de cigarette. Par contre les câlins, eux, favorisent considérablement le sommeil.

Enfin, il vaut mieux se coucher régulièrement à la même heure et dans une chambre assez fraîche, entre 18 et 20°C.

Il y a plusieurs phases dans le sommeil :

  • Le stade du sommeil léger : À l’heure habituelle où vous vous couchez, le cerveau sécrète une hormone, la sérotonine, qui provoque somnolence, bâillements, picotements des yeux. Si vous vous couchez à ce moment-là, vous vous endormez facilement. Vous ne rêvez pas encore et le moindre bruit peut vous réveiller.
  • Sommeil lent profond : c’est une étape transitoire, l’activité cérébrale se réduit
  • Sommeil lent profond installé : vous être presque totalement isolé du monde qui vous entoure, vos muscles sont relâchés, respiration lente et régulière
  • Le sommeil paradoxal : le corps paraît totalement détendu et les muscles relâchés comme au cours du sommeil lent profond, mais, en même temps, l’activité cérébrale est très intense.

Le sommeil joue un très grand rôle au niveau de la mémoire mais aussi de la concentration. C’est un facteur essentiel d’intégration des connaissances et il aide à combattre le stress…

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *