Accueil / Beauté / Labels de cosmétique bio : comment s’y retrouver ?

Labels de cosmétique bio : comment s’y retrouver ?

Rédigé par  |  0 Commentaires

Labels cosmétique bio, labels bios, labels écologiques

A l’heure où le développement durable s’impose en tant que mode de vie,  les critères qualité des soins corps et visage prennent une nouvelle direction : il faut désormais compter sur les soins produits dans le respect de l’environnement… et donc de votre peau.  On a donc décrypté pour vous trois labels ou associations engagées dans des démarches biologiques, équitables ou solidaires : une bonne façon de s’y retrouver au rayon des soins cosmétiques bios !

soins-cosmetiques-bio

Crédit image : federico stevanin

La certification Ecocert

label-ecocert-bioenvieEcocert est le premier organisme à avoir développé une certification pour les produits bios, en 1991. Il fait aujourd’hui référence en la matière, puisqu’il certifie 70% des producteurs français.

Ecocert véhicule une éthique forte, qui s’applique en cosmétique à travers diverses exigences. Un produit cosmétique bio certifié Ecocert doit notamment être élaboré avec des ingrédients obtenus à partir de ressources dites « renouvelables » (sans OGM ni parabens notamment) et transformés dans le respect de l’environnement. Les produits bios agréés par Ecocert doivent en outre disposer d’un packaging écologique.

Le label Cosmebio

Les chartes Cosmébio et Cosméco fêteront leurs 10 ans d’existence en juin.
label-cosmebio-bioenviePour obtenir le label COSMEBIO (cosmétiques biologiques) les produits cosmétiques concernés doivent obéir à un cahier des charges rigoureux mis en place par des laboratoires cosmétiques. Cela signifie que ces produits doivent être élaborés avec au moins 95% d’ingrédients végétaux. En outre, il est nécessaire que 10% de tous les ingrédients proviennent de l’agriculture biologique.
Les produits adhérant à la charte COSMECO (cosmétiques écologiques) doivent quant à eux contenir au moins 50% de végétaux. Le ratio d’ingrédients étant issus de l’agriculture biologique doit être de 5%.

Bon à savoir : les matières premières de ces produits excluent des ingrédients tels que les colorants synthétiques et conservateurs, parfums, huiles et graisses de synthèse, mais aussi les silicones et produits animaux.

L’association Bio Partenaire

L’association Bio Partenaire repose sur un système unique de partenariat avec des entreprises engagées à la fois dans le respect de la production biologique et du commerce équitable ou solidaire. Les cahiers des charges « bio équitables » ou « bio solidaires » font partie des plus exigeants du marché. C’est la raison pour laquelle les marques qui utilisent ces labels sur leurs produits sont soumises aux contrôles réguliers d’Ecocert.

Concernant la cosmétique plus particulièrement, l’association a mis au point un système qui permet de calculer le pourcentage d’ingrédients dits « biosolidaires »  ou « bioéquitables » contenus dans un soin du visage ou un soin du corps bio.

label-bio-equitable-bioenvieAinsi selon le cahier des charges de Bio partenaire, pour obtenir le label « bio équitable »  un soin doit contenir au minimum 20% d’ingrédients équitables et bio. A titre de comparaison l’exigence minimale pour d’autres labels bio ou équitables  est de 5%.

Un bon moyen d’évaluer les efforts fournis par les différentes marques pour approcher des modes de consommations plus respectueux de l’homme et de l’environnement !

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *