Atout femme

Sport : zoom sur le trail

Il est loin le temps où le trail n’était pratiqué que par des bergers écossais ! Après l’apparition des courses hors stade dans les années 1970 et l’engouement pour les courses sur route, le trail s’est développé pour être à la portée de tous.

Le trail : pratiquer la course dans la nature

Pratiquer le trail, c’est parcourir une longue distance en courant, en milieu naturel. Forêt, montagne, route, désert, par temps de pluie ou de neige ou sous le soleil, le trail n’a pas de limites ! Les ultra-trails, pour les plus entraînés, dépassent 80 km de distance. Pour les débutantes, mieux vaut commencer par les courses nature ne dépassant pas 21 km. En France, de nombreuses communes ont ouvert des espaces trail pour allier le tourisme à la pratique de la course à pied. On peut désormais courir sur ces parcours en partant d’une station trail, un lieu spécialement conçu pour aider les coureurs à s’orienter, mais aussi à améliorer leurs performances au sein d’ateliers. Les parcours ne manquent pas, à commencer par l’Eco-Trail de Paris Ile-de-France ou la célèbre randonnée GR70 si chère à Stevenson.

Pourquoi un tel engouement ?

Pour la santé, tout d’abord ! Le trail est bien différent du footing urbain que l’on pratique dans un environnement pollué. En montagne ou à la campagne, l’air est pur : on peut donc mieux respirer et mieux courir. De plus, le trail se distingue par ses zones de dénivelé : courir dans une montée demande plus d’efforts, d’autant plus lorsque le terrain est accidenté. Les bénéfices pour la santé sont indéniables : à force de pratique, on se sent mieux dans son corps, on respire mieux, on améliore son endurance et on perd du poids. Toutefois, le trail n’est pas un sport à prendre à la légère. Avant de se lancer sur les sentiers, il est indispensable de se préparer en effectuant des séances d’endurance, des exercices d’étirement, de musculation, et de pratiquer d’autres sports comme le cyclisme ou la natation.