Atout femme

Témoignage : ma première inscription sur Gleeden.com

Cela faisait longtemps que j’en entendais parler : les copines qui vont croquer la pomme rouge avec plus ou moins de discrétion, les affiches, les articles dans la presse… Jusqu’au jour où je me suis dit que c’était peut-être aussi pour moi. Et je me suis connectée pour la première fois à Gleeden il y a un an.

Se sentir si seule à deux, quand l’amour reste mais que les sentiments s’usent

Nous nous sommes mariés il y a 21 ans maintenant. Cette histoire d’amour est celle de ma vie, pourtant…

L’année dernière quand j’ai fêté mes quarante ans et mes 20 ans de mariage avec lui, j’étais comblée. Une belle situation professionnelle pour tous les deux, un mari aimant, une maison splendide, des amis agréables, notre cadre de vie semblait être idyllique.

Petit à petit, est-ce la quarantaine ou la lassitude d’une carrière dans la finance sans encombre, j’ai commencé à m’ennuyer dans mon travail. Je me suis rendue compte que je faisais tout machinalement, sans goût, sans envie, juste parce que je devais le faire. J’étais programmée et payée pour cela. Cette monotonie s’est répandue comme une maladie sourde dans tout mon quotidien.

Les longs diners m’ennuyaient, mes amis me semblaient futiles et mon mari était devenu le symbole de l’ennui incarné. En réalité, tout me semblait comme lui : pale, répétitif et insipide. Quant à mon reflet dans le miroir, je n’y voyais qu’une femme triste et vieillissante, la sémillante et pulpeuse trentenaire avait été remplacée par une senior tristounette !

Petit à petit, je m’éloignais de ma vie et me tenais toujours alors à distance respectable de toutes les pauses café entre collègues que m’imposait mon travail. Ce qui m’a permis de surprendre un jour une conversation des plus intéressantes qui allait changer ma vie.

Mes premiers pas sur Gleeden.com, le site de relations extraconjugales pour les femmes

J’avais entendu mes collègues murmurer et rire d’un site de rencontre sur lequel elles s’étaient inscrites. Au début, moi qui les savais mariées toutes les deux, je fus surprise. Mais en les écoutant plus attentivement, je me suis rendue compte qu’il n’était pas forcément question uniquement de sexe mais aussi de rencontres et de jeux de séductions et que ce site, conçue en particulier pour les femmes, avait le mérite d’être fiable et de ne pas être qu’une galerie de profils de prédateurs.

J’avais toujours pensé que ce genre de sites ne serait jamais pour moi : je n’ai jamais trompé mon mari et pensais bien ne jamais en « arriver là ». Pourtant cette question éludée de nombreuses fois auparavant, me sembla pour une fois intéressante. Qu’est-ce que la tromperie ? Où commence l’infidélité ?

Poussée par la curiosité, j’ai décidé de m’en rendre compte par moi-même en me rendant sur Gleeden.com. J’ai lu les témoignages, vu le fonctionnement, et sans trop y réfléchir, pour une fois, je m’y suis lancée de plein pied, à « corps perdu » oserais-je dire ?

L’interface est extrêmement agréable, le chat comme les conversations privées sont bien conçues. Et surtout, mis à part quelques chasseurs de proies féminines faciles à embobiner, les hommes que j’y ai croisé sont intéressants, cultivés et certains extrêmement charmants ! Je me suis liée à quelques-uns d’entre eux, et j’ai accepté quelques rendez-vous qui restèrent tout à fait galants. Sauf un. Parce que je le voulais, parce qu’entre lui et moi ce fut l’étincelle qui vous paralyse et vous glace à la fois, parce que…

Aujourd’hui j’avoue que je continue à voir cet homme si merveilleux, nos rendez-vous ne sont pas exclusivement pour le plaisir de la chair au final c’est même très rare, bien souvent on se retrouve pour une exposition, pour un film. Même si il m’est arrivé d’y penser, je ne souhaite pas forcément quitter mon époux car depuis ces expériences « interdites » sur Gleeden j’ai retrouvé confiance en moi et surtout l’envie de vivre une vie pétillante et pleine de fantaisie, ce qui a été finalement très bénéfique à mon mariage. Cela vous choque ? Moi aussi avant j’aurais été choquée. Pourtant Gleeden n’est pas un pourvoyeur d’immoralité mais un extraordinaire moyen de se sentir exister autrement. Vivre tout simplement.