Accueil / Sexo / Parler contraception à sa fille

Parler contraception à sa fille

Rédigé par  |  0 Commentaires

Faut-il parler contraception à sa fille ? Quand et comment aborder le sujet ? N’est-ce pas l’inciter à avoir des relations sexuelles ? Nombreuses sont les mamans à se poser ce type de questions au moment ou leur fille atteint la puberté ?

plaquette

Beaucoup hésitent à en parler devant le malaise qui s’installe dès que l’on aborde les problèmes liés à la sexualité. Les parents sont face à un dilemme : parler sexe et contraception avec leur ado et l’inciter, peut-être, à avoir des relations sexuelles plus tôt qu’elle ne l’aurait fait naturellement, ou se taire et exposer son enfant au risque de grossesse et d’IST.

Sans être trop intrusif, il est préférable d’aborder assez tôt le thème de la sexualité, la guider dans la découverte de son corps et de ses désirs et l’aider à faire les bons choix en matière de contraception. Une jeune fille sera sans doute plus à l’aise pour parler de sa sexualité avec sa mère puisque celle-ci a déjà fais l’expérience d’un corps identique au sien. Cependant beaucoup de jeunes filles préfèrent en parler avec leurs amies et son mal à l’aise pour aborder des sujets intimes avec leur mère. Ne vous sentez pas rejeter pour autant et accepter qu’elle est besoin de se confier à d’autres interlocuteurs pour parler de sa 1ère pilule ou des craintes qu’elles ressentent en envisageant un premier rapport.

ado

Il important de faire ressentir à vos enfants que vous êtes ouverte aux discussions sur la sexualité et la contraception, que le sujet n’est pas tabou. Si votre fille voit que vous-même êtes à l’aise pour parler contraception, elle sera plus encline à vous confier ses inquiétudes et à vous demander conseil pour savoir quelle pilule choisir,par exemple. Surtout parlez et présentez les choses sobrement sans faire de leçons de morale. Soyez prête à aider votre ado sans la brusquer.

Toutefois si vous ne vous sentez pas prête à aborder ce sujet avec votre fille ne culpabilisez pas. Tentez de l’orienter vers une personne, un ouvrage, un site internet… qui sera à même de répondre à ses interrogations et qui pourra peut-être vous aider à amorcer le dialogue.

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *