Qu’est-ce que l’indice glycémique ?

ingrédients pour salade composée
Alors que manger sain est de plus en plus important pour beaucoup, il n’est pas pour autant toujours facile de savoir ce qu’on a dans l’assiette. On entend souvent le terme « indice glycémique » sans vraiment savoir quels enjeux nutritionnels se cachent réellement derrière. Alors, qu’est ce que l’indice glycémique ? On fait le point.

Contrôler sa glycémie

L’indice glycémique permet de classer les aliments qui contiennent des glucides en fonction du taux de glucose (ou glycémie) qu’ils provoquent dans le sang. Il est calculé à partir d’un aliment de référence auquel on donne l’indice glycémique le plus élevé (100) : aux États-Unis, on utilise le pain blanc. En Europe, on le calcule plutôt à partir du glucose pur. On considère que l’indice glycémique est faible s’il est inférieur ou égal à 35 et fort s’il est supérieur à 50. Plus un aliment possède un indice glycémique fort, plus votre taux de glucose dans le sang sera élevé après digestion. D’où l’intérêt pour les personnes souffrant de diabète de surveiller de près l’indice glycémique des aliments qu’elles consomment.
buddha bowl fruits

Consommer plus sain

Vous l’aurez compris, l’indice glycémique est l’une des clés de voûte d’une assiette santé. On considère généralement que les fruits et légumes font partie des aliments à indice glycémique faible. C’est aussi le cas des aliments riches en fibres : pain complet, son de blé ou encore son d’avoine. A l’opposé, le pain blanc, les dattes ou encore les barres chocolatées font partie des aliments à indice glycémique élevé. Voilà pourquoi il est essentiel de consommer un petit déjeuner équilibré et de ne pas commencer la journée avec des aliments ayant un indice glycémique important. Cet effort doit se poursuivre tout au long de la journée pour éviter les pics de glycémie. En revanche, l’indice glycémique peut varier en fonction de la cuisson des aliments, mais aussi  de leur mode de consommation ou de leur état (solide ou liquide). Un paramètre à prendre en compte au moment d’élaborer votre repas à base de produits bio à faible indice glycémique.

Un commentaire

  1. Je l’avais lu dans une revue, depuis je n’achète que du pain aux céréales (mais attention, il en faut beaucoup), comme du pain au pavot, et je consomme nettement moins de pâtes. Il y a deux bénéfices : d’abord, moins de prise de poids “surgie de nulle part”, et moins de risque de diabète.