Accueil / Beauté / Médecine esthétique : quel soin à quel âge ?

Médecine esthétique : quel soin à quel âge ?

Rédigé par  |  0 Commentaires

Il faut le dire, la chirurgie esthétique peut parfois faire froid dans le dos de bon nombre de personnes. C’est pourquoi, lorsque l’on souffre d’un mal-être qui peut être corrigé, il est bon de penser à la médecine esthétique. Injections d’acide hyaluronique, peeling ou encore laser, il existe une multitude de solutions anti-âge pouvant éviter un passage chez le chirurgien. La rédaction d’Atout Femme fait le point sur ces différentes techniques utilisées en médecine esthétique à Lyon comme partout ailleurs, quelque soit son âge.

Stimuler les cellules de la peau à partir de la trentaine

médecine-esthétique-femme

Halte aux idées reçues ! Il est bel et bien possible d’avoir recours à la médecine esthétique dès 30 ans. En effet, à cet âge, certaines femmes commencent à perdre du volume au niveau de l’ovale du visage, leurs cernes peuvent également être plus marquées et les rides intersourcillières peuvent, quant à elle, apparaître.

Trois techniques sont alors préconisées, efficaces et des plus discrètes :

  • La mésothérapie : elle consiste à administrer dans le derme un mélange (acide hyaluronique, vitamines et antioxydants) à effet thérapeutique à l’aide de petites aiguilles
  • Le laser ou la lumière pulsée : c’est un réchauffement cutanée permettant de stimuler le collagène déjà naturellement présent dans la peau et de renforcer la tenue des tissus. Il redonne de l’éclat à la peau et améliore ainsi sa tonicité
  • Le peeling chimique : appelé aussi peeling « superficiel », il se compose d’acide glycolique et permet à la peau de retrouver son éclat et de faire disparaître les fines ridules.

Lutter contre le relâchement cutané à partir de la quarantaine

Dès l’approche de la quarantaine, l’équilibre de la barrière cutané se relâche. C’est donc à ce moment qu’il est important de stimuler davantage les cellules afin de produire du nouveau collagène, réduire les rides du front et de la patte d’oie, combler les rides et les creux du visage et surtout, améliorer le grain de peau.

Là encore, différentes techniques permettent de remodeler un visage sans le transformer :

  • Les produits de comblement : en injectant collagène, calcium d’hydroxylapatite ou acide polylactique sous la peau, les tissus sont regonflés. On préconise généralement cette méthode pour redessiner le contour des lèvres et ainsi leur redonner du volume
  • Les injections de toxine botulique : ces injections, effectuées dans le muscle, ont pour action de « figer ». Elles sont principalement utilisées pour traiter le haut du visage (rides du lion, horizontales du front et pattes d’oies).
  • Le peeling chimique : à partir de la quarantaine, on a recourt au peeling « moyen », plus agressif que le peeling « superficiel ». L’acide trichloracétique, chauffant la peau, va permettre un rajeunissement cutané et un resserrement des pores.
  • La mésothérapie : on utilise une technique de revitalisation plus profonde qu’à l’âge de 30 ans, l’objectif étant de repulper les peaux dévitalisés.

Effacer les tâches brunes et la couperose, réduire les rides, éclaircir le teint à partir de la cinquantaine

medecine-esthetique-senior

A partir de la cinquantaine, la chute des sécrétions hormonales s’intensifie tout comme le relâchement cutané. Des tâches brunes mais aussi de la couperose peuvent apparaître. C’est pourquoi il faut poursuivre les soins à visées esthétiques qui permettront de revitaliser et hydrater la peau et ainsi, agir sur le relâchement cutané.

Les centres esthétiques préconisent les techniques suivantes :

  • Les produits de comblement (type Radiesse, par exemple)
  • Les fils tenseurs ou « lifteurs » : en les introduisant sous la peau, ils corrigent le relâchement du visage. Les fils, parfaitement tolérés par l’organisme, sont implantés sous anesthésie locale
  • Le peeling mécanique ou microdermabrasion : en projetant de petits cristaux à l’aide d’un stylet, on aspire les impuretés et nettoie la peau en profondeur
  • Les lasers à lumière pulsée : ils permettent de réduire le diamètre des petits vaisseaux dilatés (couperose) sans abîmer l’épiderme.

 

Ainsi, que l’on ait 30 ou 60ans, il n’y a pas d’âge pour avoir recours à la médecine esthétique. Destinées à améliorer l’image, elle aide de nombreuses personnes à se sentir mieux dans leur peau. Il ne faut donc pas avoir peur de se renseigner auprès du corps médical afin de connaître les techniques (soins anti-âge, destruction des cellules graisseuses par cryolipolyse dans des centres esthétiques à Lyon ou partout ailleurs…) qui pourraient nous aider à gagner de nouveau confiance en soi.

 

 

Enregistrer

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *